Béthune : une enseignante se suicide (titre le nouvelobs)

Ensortantdelecole : Ah, pas facile d’être journaliste au Nouvel Obs ! Un suicide sensationnel, et hop ! C’est dans la rubrique « faits divers »… Car ceci est un « fait DIVERS »… Comme il y en a tant… Un parmi les autres… Sans lien aucun avec les autres suicides qu’il y a pu avoir ces dernières années… Non, bien sûr… Bientôt ce sera aux oubliettes (comme tous les faits divers) et on lira que cette prof était… « instable »… Mais quelle remise en cause du système on propose ? Dernière phrase : « Interrogé, le rectorat n’était pas en mesure de réagir dans l’immédiat. » Bah non. Evidemment. Ce serait se poser des questions. Ce serait reconnaître qu’il y a souffrance au travail à l’Education nationale… Ce serait reconnaître que le plus beau métier du monde a sérieusement du plomb dans l’aile… Combien de suicides, d’arrêts maladie pour dépression, de démissions va-t-on attendre pour que de réelles mesures soient prises ? Et qu’attendent les journalistes pour faire leur boulot ?

Dans Le nouvel Obs

Béthune : une enseignante se suicide

Créé le 23-10-2012 à 10h18 – Mis à jour à 10h36

La femme de 48 ans, qui enseignait dans un lycée professionnel, a laissé un message dans lequel elle fait part de sa souffrance au travail.

Une enseignante d’un lycée professionnel de Béthune (Pas-de-Calais) est décédée dimanche, à l’issue d’une tentative de suicide imputée à des conditions de travail difficiles, a annoncé mardi  23 octobre un syndicat.

La soeur de cette enseignante de 48 ans en secrétariat et bureautique au lycée professionnel André Malraux a retrouvé sur l’ordinateur de cette dernière un brouillon de courrier électronique dans lequel elle évoque sa souffrance professionnelle, a expliqué Sylvie Vinsard, secrétaire académique et nationale du syndicat enseignant Action et Démocratie.

« Dans ce message, qui était destiné au secrétaire départemental d’Action et Démocratie, qui est aussi enseignant dans son établissement, elle expliquait que ça n’allait pas cette année parce qu’elle avait des classes surchargées à 36, qu’elle avait un emploi du temps assez lourd et qu’elle se sentait oppressée par la hiérarchie de l’établissement », a indiqué Sylvie Vinsard.

Difficultés professionnelles 

Elle craignait également que son poste soit supprimé à la prochaine rentrée scolaire, ce qui l’aurait contrainte à redevenir titulaire sur zone de remplacement (TZR), c’est-à-dire destinée « à parcourir les deux départements du Nord/Pas-de-Calais, (..) ce qu’elle ne voulait pas », selon la syndicaliste.

« Elle avait déjà vécu cette situation pendant près de dix ans, précédemment, se retrouvant à faire de longs déplacements. Elle avait la phobie des embouteillages », a-t-elle souligné.

« Si la classe n’est pas remplie à 38 à la rentrée, le rectorat n’ouvre pas la section complète. (..) Cette année, le poste de cette enseignante n’a pas été supprimé parce que les mesures de carte scolaire étaient déjà faites depuis mars. Mais à la rentrée prochaine, si cette politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux était poursuivie, elle allait de nouveau se retrouver en mesure de carte scolaire et perdre son poste », a précisé la responsable syndicale.

Une semaine dans le coma

Mariée et mère d’un garçon de 14 ans, l’enseignante a passé une semaine dans le coma après sa tentative de suicide, le 15 octobre, et est décédée dimanche à l’hôpital.

« Sa soeur nous a indiqué que sa dernière volonté était que personne de l’Education nationale ne soit présent à ses obsèques », a souligné Sylvie Vinsard.

Action et Démocratie a l’intention de déposer un préavis de grève pour le 12 novembre, à sa mémoire. Interrogé, le rectorat n’était pas en mesure de réagir dans l’immédiat.

Publicités
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s