Chronique de la refondation n°11 : Une école qui peine à entrer dans le 21ème siècle…

Par Pierre Frackowiak, dans Educavox du 15 octobre

Ensortantdelecole : Je ne sais pas ce que j’en pense, du numérique à l’école… la seule fois où j’y ai été confrontée, c’est quand tout le budget d’une école primaire (élémentaire + maternelle), classée ZEP, très dure, où le niveau de violence était tel qu’il était partagé par tous : violence des familles, violence des élèves entre eux et vis-à-vis des profs, violence de l’Institution en retour (ou à la base ?). Bref.  J’en tairais le nom… donc tout le budget avait été mis dans les tableaux numériques… Tout ça me laisse perplexe. Ou quand j’apprends qu’on paie des « netbook » à 300 euros par élève dans un collège du Val de Marne… (cf : article suivant intitulé « Collégiens suréquipés »)… Je me demande si c’est bien utile…? je suis d’accord (on ne peut plus !) pour que l’Ecole évolue avec sont temps, mais de quel temps parle-t-on ? Bref. Si quelqu’un veut bien apporter de l’eau à mon moulin… Merci d’avance !

Une école qui peine à entrer dans le 21ème siècle

Chronique de la refondation N° 11

Dans le rapport de la concertation remis au ministre le 9 octobre, le premier chapitre « Pourquoi refonder l’école ? » comprend un paragraphe remarquable, sous le titre « Une école qui peine à entrer dans le 21ème siècle », qui justifie à lui seul l’exigence d’une refondation.
On y retrouve des constats et des pistes souvent évoquées sur Educavox. On peut lire pages 19 et suivantes des phrases fortes qui devraient bousculer sérieusement nos schémas et nos certitudes. En voici quelques bribes :
  • La refondation doit aussi penser l’Ecole dans une vision prospective. La situation sociale, économique, technologique de notre pays évolue et va évoluer plus rapidement encore dans les décennies à venir. L’Ecole doit donc se transformer en lien avec ces mutations actuelles et aussi futures ;
  • Depuis deux décennies, ce sont d’abord l’enfant, l’adolescent, le jeune et leur contexte de vie qui ont fortement changé, dessinant de nouvelles opportunités
  • Plus généralement, on observe des changements majeurs dans la culture juvénile que l’Ecole peine à analyser. Au respect des normes édictées par les adultes se substitue un modèle de transmission moins vertical…
  • On voit bien pourtant tout le profit que l’institution scolaire pourrait tire à s’appuyer sur les nouvelles pratiques des jeunes notamment en termes de capacités de communication entre pairs, de fabrication de solidarités horizontales et donc de collaboration, de maîtrise des nouvelles technologies.
  • La concertation appelle l’ensemble des acteurs à une réflexion profonde pour mettre l’Ecole en accord, en harmonie, avec les mutations de fond qui touchent notre société.
Le troisième chapitre « Vers l’école du futur » consacre une page et demie, pas plus, au « numérique, une priorité pour la réussite ». On y relève aussi des phrases fortes et justes :
· Parce que notre monde vit une mutation de nature à ce qui s’est passé avec l’imprimerie, parce que toute la société, les sciences ; la vie quotidienne et économiques ont aujourd’hui conditionnées par ces bouleversements, l’Ecole doit aujourd’hui pleinement entrer dans l’ère du numérique
· Tous les domaines de l’éducation sont concernés…

Lire la suite…

Publicités
Cet article a été publié dans La refondation de l'école en question, Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s