Le Président, la Sorbonne et la Refondation de l’école…

Ensortantdelecole : Hier, le Président de la République himself  a réuni tout son petit monde à la Sorbonne pour recevoir le compte-rendu, et faire son propre compte-rendu sur la refondation de l’école. Moi, tout de suite, je me dis : attends, on lui rend le compte-rendu le jour où il annonce les nouvelles mesures… Donc ça veut dire qu’il n’a pas attendu la Grande Concertation pour en tirer ses propres conclusions ?!? On nous aurait menti ?!? Non !!! En fait, on le tenait au courant tout au long de la concertation. Ah, pardon. Il prenait des notes depuis trois mois et là, il nous en livre sa conclusion. Ok. Sauf que… Comme le souligne l’article de l »‘expresso » du café pédagogique, (je cite) « On entre maintenant  dans l’ère des négociations avec le Parlement, les collectivités locales et les syndicats pour faire aboutir les décisions présidentielles ». Waouhhhhhhh !!! ça fait trois mois que tous ces gens-là essaient de se mettre d’accord (ou pas), enfin, discutent, argumentent, se prennent le chou (j’espère) pour faire évoluer l’école et donc pour faire peut-être, éventuellement (on peut rêver) changer les idées du gouvernement, et là, on leur annonce qu’en fait (comme d’hab), c’est à l’envers que ça se passe : vous savez bien que le savoir nous vient d’en haut. Vous vous êtes réunis pour faire réfléchir le président. Merci. Mais les compte-rendus et les discours appartiennent aux élus. C’est le président, et même pas le ministre (trop petit), qui va  maintenant parler. Silence dans les rangs. On écoute et on se tait.

Mais on va arrêter de prendre les gens pour des c… ?!!

Moi, j’y ai jamais cru à cette grande concertation lancée par Vincent Peillon, déjà parce que je doutais qu’on aille vers une réelle « refondation » de l’école (et j’avais pas tort), mais en plus parce que je n’attends plus grand-chose de nos « élus ». Ils nous font nous concerter pour mieux nous endormir. Vont s’en suivre les bonnes vieilles querelles gouvernement-syndicats (s’ils se décident à bouger !), syndicats-enseignants, enseignants-parents, parents-gouvernement, et ainsi de suite, et vogue la galère… C’est pas comme ça qu’on va vraiment se poser les bonnes questions sur le sens de l’école (à quoi sert l’école ?), de l’enseignement (que veut dire « enseigner » ?), de la formation ( C’est quoi « former » des « enseignants » ? Formation = formatage ?), etc…

Tout ce qu’on peut dire, c’est que ma conférence a encore de beaux jours devant elle… gnarkgnarkgnark…

A lire : dans Le Café Pédagogique :

Nobles assemblées, hautes solitudes

L’expresso du mardi 9 octobre

Publicités
Cet article a été publié dans La refondation de l'école en question, Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s