Rentrée, réformes, salaires : Peillon face aux premières exigences des syndicats

Dans les échos du 4 juin 2012

Rentrée, réformes, salaires : Peillon face aux premières exigences des syndicats

Le ministre de l’Education entame aujourd’hui une série de premiers entretiens avec les organisations syndicales. En ligne de mire, les mesures d’urgence de la rentrée et la loi d’orientation et de programmation.

Vincent Peillon, ministre de l\'Education nationale. - JEAN-SEBASTIEN EVRARD /AFP

Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale. – JEAN-SEBASTIEN EVRARD /AFP

C’est maintenant que le plus dur commence. Aujourd’hui, Vincent Peillon entame sa première série d’entretiens en tant que ministre de l’Education nationale avec les organisations syndicales. L’occasion d’aborder plus en détail les mesures d’urgence prévues pour la rentrée et, entre autres, la répartition des 1.000 postes supplémentaires de professeurs des écoles ainsi que l’accompagnement et la formation imaginés pour les jeunes enseignants qui débuteront en septembre. L’esprit de ces mesures a été unanimement salué. Reste à convaincre sur les modalités de leur mise en oeuvre. C’est une « première bouffée d’oxygène dans une école largement asphyxiée », souligne Sébastien Sihr, secrétaire général du SNUipp-FSU, mais ce dernier a prévenu qu’il demandait une répartition « en toute transparence de ces postes ». Quant à l’idée émise par le ministre de recourir éventuellement à des enseignants retraités pour du tutorat auprès des enseignants débutants, elle a déçu et les organisations ont l’intention de le faire savoir. « Cette idée qui traîne depuis dix ans, c’est du bricolage qui sent la naphtaline », regrette Laurent Escure, secrétaire général de l’Unsa-éducation. Quant au SNES-FSU, il demande des recrutements supplémentaires dans le second degré dès cette rentrée, afin d’alléger le temps d’enseignement des jeunes recrues et de les former. « Cela montrerait la volonté de restaurer la formation des enseignants », assure Frédérique Rolet, cosecrétaire général du SNES-FSU, qui juge ces premières rencontres sur la rentrée « un peu tardives », tout en craignant une certaine « précipitation » dans la préparation de la loi d’orientation et de programmation pour l’école.

Celle-ci doit aborder entre autres la création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation, les rythmes scolaires, les missions des enseignants, l’éducation prioritaire. Et la méthode de travail pour sa préparation figure au menu des entretiens. Les syndicats demandent « une méthode et un calendrier clairs ». Fin mai, Vincent Peillon a assuré que, après une phase de concertation en juillet, des décisions pourraient être prises « fin juillet » pour un passage au Parlement envisagé à l’automne. Des négociations devraient s’ouvrir pour décliner en détail les grands principes de la loi.

Le ministère « des élèves »

« Le premier travail va être de se mettre d’accord sur le calendrier, relève Thierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT, et la façon d’articuler la transformation du métier, les recrutements, la formation, l’évaluation des personnels, les rythmes scolaires. Tout fait système et c’est toute la difficulté. » D’autant que les lignes sur les réformes pédagogiques, la formation, les rythmes ou les missions divergent. Et que tous comptent aborder, à des degrés divers, la question salariale. « Chiche, révisons les rythmes scolaires, mais profitons-en pour revoir le contenu, les programmes et, à la clef, le temps de service », avance Sébastien Sihr, pour qui la baisse du temps de service ou un geste financier sont les deux entrées de négociation sur la question. Vincent Peillon, lui, a rappelé vendredi, comme une introduction, que son ministère serait celui « des élèves » et son seul cap « l’intérêt des élèves ». Ajoutant : « L’école ne pourra pas être la juxtaposition d’un certain nombre de revendications particulières. »

ISABELLE FICEK

Publicités
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s