Les prépas pro (ou l’apprentissage dès la 4ème au collège)

Dans Le Mammouth déchaîné, via Sauvons l’Ecole du 16 janvier 2012

Un avant-goût des futures propositions présidentielles du 18 janvier ?

C03-24Voici ce qui en effet pourrait bien être un avant goût de ce que le gouvernement pourrait avancer mercredi devant les syndicats. En effet, Alain Joyandet vient de remettre au président un rapport faisant différentes propositions pour s’attaquer au chômage qui touche massivement les jeunes, rapporte l’AFP.
Dans celui-ci Alain Joyandet veut mettre l’accent sur une insertion professionnelle des individus dès le plus jeune âge en permettant aux entreprises de prendre, en tant que stagiaires, des élèves à partir de la quatrième lors des périodes de vacances scolaires.

C’est ce qui se cache derrière ce communiqué (toujours flatteur) de l’Elysée, à parti duquel on peut télécharger le rapport en question.

Dans celui-ci on apprend par exemple
– que les stages en question (p. 50) pourraient avoir lieu dès les prochaines vacances scolaires,
– que l’on pourrait aussi généraliser les modules obligatoires de préparation à la vie professionnelle,
– et bien sûr qu’il faut garantir l’adéquation des formations aux besoins des entreprises en donnant aux branches professionnelles un droit de co-construction des diplômes.

Mais il va plus loin aussi : ainsi p. 53 le rapport propose la fin du collège unique et la mise ne place de sections d’apprentissage dès la 4ème dans les collèges :

Extrait :
Proposition
Ouvrir des classes de prépa-pro dans l’ensemble des académies dès la classe de quatrième.
Si elle constitue une avancée significative, la circulaire du 26 août 2011 présente deux limites. D’une part, il ne s’agit que d’une expérimentation. D’autre part, celle-ci est limitée à la classe de troisième.
Il faut aller plus loin et assumer la fin du collège unique. Le recul donné par les 35 années de collège unique, et son échec, suffisent à justifier la mise en oeuvre de prépa-pro dans l’ensemble des académies et dès la classe de quatrième.
L’article 13 de la loi du 28 juillet 2011, qui prévoit que « des aménagements particuliers permettent, durant les deux derniers niveaux de l’enseignement des collèges et dans le cadre de dispositifs d’alternance personnalisés, une découverte approfondie des métiers et des formations ainsi qu’une première formation professionnelle. Ces aménagements comprennent notamment le suivi de stages dans les conditions définies à l’article L. 332-3 [du code de l’éducation], ainsi que des stages dans des centres de formation d’apprentis et des sections d’apprentissage » constitue en ce sens une avancée intéressante.

Cette disposition gagnerait à être systématisée dans l’ensemble des académies, de manière à assurer une égalité d’accès aux prépa-pro sur l’ensemble du territoire. Si elles préparent naturellement vers des formations directement professionnalisantes, que ce soit en lycée ou en CFA, les classes de prépa-pro ne doivent pas pour autant constituer des aiguillages définitifs : des passerelles doivent être maintenues avec l’enseignement traditionnel, de manière à répondre aux voeux et désirs professionnels souvent changeants des jeunes collégiens.

Et en ce moment un grande prépapro Président de la République est en marche. En fait c’est une reconversion de la prépapro triple A qui n’a pas donné toute satisfaction.

Et toujours plus…

Publicités
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s