La FCPE interpelle les candidats à la présidentielle

Dans l’expresso du Café pédagogique du lundi 23 janvier

La FCPE interpelle les candidats à la présidentielle

Par François Jarraud

« La transformation de l’Ecole, c’est surtout l’affaire des parents, affirme Jean-Jacques Hazan, président de la première association de parents d’élèves, la FCPE. Le 19 janvier, avec Patrice Partula, vice-président, il reçoit la presse pour présenter les « 12 exigences pour l’Ecole » que l’association va proposer aux candidats.

 Pour la FCPE le bilan de Luc Chatel s’établit au passif. « C’est la pire mandature depuis longtemps pour l’allocation des moyens, le négationnisme sur la problématique du primaire, qui n’est pas traité en priorité, le négationnisme sur les rythmes scolaires, avec la généralisation du pire calendrier, le dénigrement des réseaux scolaires avec l’assouplissement de la carte scolaire, le dénigrement de ce qui se passe en classe ». Même la campagne contre le harcèlement que le ministre va lancer ne trouve pas grace à ses yeux. « C’est une campagne utile mais qui n’est pas à la hauteur », dit-il. « C’est bien d’avoir lancé une enquête de victimation. Mais il faut des actes, du personnel dans les écoles ».

Forte de plus de 300 000 familles adhérentes, la FCPE entend peser sur la campagne. Elle invite le 17 mars à Paris les candidats républicains à échanger sur  l’Ecole. F. Hollande, E Joly, JL Mélanchon, F Bayrou ont déjà annoncé leur présence. La FCPE demandera aux candidats de s’exprimer sur ses propositions.

Une nouvelle loi d’orientation. Si la FCPE affiche « 12 exigences pour l’Ecole », en fait le programme de l’association est bien plus copieux puisqu’il compte presque une centaine de propositions/. Il s’agit de « construire l’Ecole de demain » et pour cela la Fcpe exige une nouvelle loi d’orientation et un financement conséquent. « Pour nous il faut remonter d’un point de PIB la dépense d’éducation », affirme JJ Hazan.

 Mais la Fcpe veut aussi une « transformation pédagogique de l’Ecole » et pour cela supprimer le redoublement et encourager le travail de groupe entre élèves et entre professeur. Un gros effort de formation des enseignants est attendu. La Fcpe défend l’idée de « Maisons de l’éducation » où se formeraient conjointement les enseignants de l’éducation nationale et d’autres acteurs éducatifs. La Fcpe « n’est d’accord avec rien » dans la formation actuelle des enseignants. La Fcpe veut aussi « adapter l’Ecole aux rythmes de l’enfant », ce qui passe par une refonte sérieuse du calendrier scolaire. L’association est favorable à la réduction des vacances d’été. Elle s’affiche en faveur de lycées polyvalents favorisant la mixité sociale. Enfin elle demande un « statut de parents-délégués » pour faciliter leur formation. Un programme ambitieux qui ne manquera pas d’être commenté le 17  mars.

François Jarraud

Advertisements
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s