RGPP et novLangue en 2011

Dans Café pédagogique du 28 décembre 2011

L’Éditorial de Marcel Brun

RGPP et NovLangue en 2011…

La fin d’année 2011 vient d’être marquée par un dernier moment fort de la communication gouvernementale, avec un nouveau monument : le rapport d’étape de la mise en œuvre de la RGPP (Rénovation Générale des Politiques Publiques). Chaque ministère y décline tout ce qui a été fait pour améliorer la qualité et le rendement des services publics, économies budgétaires obligent. Notre compétence ne nous permettant pas d’apprécier à sa juste valeur chacun des chapitres ministériels, nous nous sommes concentrés sur les pages 196 et suivantes, consacrées au bilan du ministère de l’Education Nationale. Nous n’avons pas été déçus.

L’objectif est explicitement cité en tête de gondole : « améliorer les performances attendues par les usagers de l’école pour garantir la réussite de chaque élève, tout en respectant le cadre imposé par le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite ». Avec une foule de réussites :

– en primaire, « un plan de prévention de l’illettrisme a été mis en mars 2010 avec pour objectifs de prévenir l’illettrisme dès l’école maternelle, de prendre en charge les adultes illettrés et de mobiliser les ressources du système éducatif ». Vous qui êtes chaque jour au contact des élèves, vous avez évidemment pu vous rendre compte de la puissance et de l’efficacité du dispositif.

– mais la réussite ne s’arrête pas là ! « Avec le plan Agir pour la jeunesse, le Gouvernement a fait de la lutte contre le décrochage une priorité de son action ». Un nouveau « système interministériel d’échanges d’information (SIEI) » permet de connaitre le nombre exact de décrocheurs et « la coordination des acteurs de l’éducation et de l’insertion des jeunes avec les plates-formes de suivi et d’appui aux décrocheurs » a permis des réaliser « un guide de bonnes pratiques » pour le repérage des jeunes décrocheurs et la diffusion d’une « liste d’outils ». Là encore, si vous travaillez en collège ou lycée professionnel, vous avez pu mesurer le formidable engagement institutionnel à vos côtés.

Le meilleur est à venir. Bien sûr, les écoles et établissements du programme ÉCLAIR ont pu « accompagner chaque élève individuellement dans l’acquisition des connaissances et des compétences du socle » grâce à un “projet pédagogique et éducatif spécifique”, un fonctionnement « en réseau », des postes à profil et des lettres de mission pour les enseignants.

Mais ce n’est rien en comparaison de la présentation par la DRH du ministère de la « rénovation du dialogue social« , rendue possible grâce à… la mise en œuvre du vote électronique pour les élections professionnelles, afin de « permettre aux électeurs de disposer d’une solution de vote moderne et pratique avec laquelle chacun peut d’exprimer à son rythme et selon sa disponibilité ». Ce « puissant facteur de cohésion des services » a également permis « d’avancer sur les problématiques de modernisation et de gouvernance de l’institution », mais aussi « d’intégrer les organisations syndicales dans ce processus » grâce à trois groupes de travail. Au final, la DRH témoigne de « la réalisation dans les meilleures conditions de ce projet »… Chacun sait en effet l’unanimité qui a salué la réussite exemplaire de ces élections !

Poursuivant avec la même veine, elle insiste sur un domaine dont chacun a pu constater les grands progrès ces  dernières années : « une place essentielle est assurée à la formation », notamment par l’extension aux enseignants du droit individuel à la formation (DIF). En effet, « la formation des personnels constitue un enjeu majeur et un levier de changement dans la gestion des ressources humaines ». Autre préoccupation du ministère : « la prise en compte du bien-être au travail a été renforcée » par… le bilan de santé à 50 ans… D’autres secteurs auront aussi connu des améliorations notables, comme chacun a eu l’occasion de le constater : « l’efficacité du remplacement a été renforcée », notamment par la mise en œuvre d’un logiciel national ; la prise en charge des élèves handicapés a bénéficié d’une « hausse de 30% des moyens humains et financiers » (tous les enseignants référents peuvent en témoigner). Mais tout cela ne serait rien sans « l’amélioration de la qualité du service offert aux familles », conséquence de l’assouplissement de la carte scolaire, la mise en place de l’accueil les jours de grève, une « conférence nationale sur les rythmes scolaires » et la « mallette des parents » dans 1300 établissements…

Toutes ces bonnes nouvelles sont résumées dans plusieurs graphiques de ce type, dont les « feux verts » ne peuvent que nous rendre optimistes…

Autant de raison de se féliciter de la capacité de notre institution de produire ce genre de rapport tout à fait utile. A l’unanimité, notre jury se permet de lui délivrer le « Grand Prix Novlangue 2011 » pour l’ensemble de son œuvre.

Marcel Brun

Publicités
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s