3000 postes de RASED dans le viseur des suppressions de postes en 2012

Dans Libe du 10 octobre

Société Lundi dernier à 15h48

Les enseignants dénoncent des coupes dans le soutien aux élèves en difficulté

Près de 3000 postes devraient être supprimés parmi les « Rased », spécialisés dans la lutte contre l’échec scolaire.

7 commentaires 

Rentrée scolaire le 5 septembre 2011 à l’école Harouys à Nantes (© AFP Frank Perry)

Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, a dénoncé lundi les coupes budgétaires qui conduisent « l’école dans une impasse« , avec la suppression de 3.000 postes de « Rased », enseignants spécialisés dans la lutte contre l’échec scolaire, dans un communiqué.

Le projet de loi de finance 2012 prévoit la suppression de 14.000 postes dans l’éducation nationale dont 5.700 dans les écoles primaires publiques. Dans ce projet de budget, « les coups de ciseaux devraient être avant tout destinés aux postes d’enseignants « Rased » déjà bien affaiblis par plusieurs années de coupes claires« , déplore le syndicat.

Appel à la mobilisation

Outre les « Rased », le ministère a « prioritairement » deux autres types de postes « dans le viseur« : 700 postes d’intervenants langues et 2.000 enseignants remplaçants. « Des coups de rabots menacent aussi les conseillers pédagogiques« , ajoute le syndicat. « De plus, dans les écoles qui attendent des élèves supplémentaires, les ouvertures de classes seront impossibles et la scolarisation des moins de trois ans va poursuivre sa chute« , poursuit-il.

« Ainsi mise en oeuvre, cette politique laisserait des élèves en difficulté sans aide spécialisée, des classes sans remplaçants, des effectifs encore plus chargés. A moins qu’il ne soit prévu de recourir à des contractuels précaires pour enseigner dans les écoles, comme le rectorat de Paris vient de l’annoncer« , s’inquiète le SNUipp-FSU.

« Ces choix budgétaires conduisent l’école dans une impasse. Le SNUipp-FSU va poursuivre sa campagne d’interpellation des parlementaires contre le vote des suppressions de postes » et appelle les enseignants à se mobiliser lors de la journée interprofessionnelle de mardi, destinée à dénoncer le plan d’austérité du gouvernement, conclut-il.

(Source AFP)

Site du SNUIPP

Publicités
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s