Critique-interview dans Avant Garde, juillet 2011

Le 4 juillet 2011, j’ai joué à St-Amant-Roche-Savine pour le Camp des Jeunes Communistes. C’était la première fois que je jouais pour des « jeunes ». Super expérience. Supers discussions sur le militantisme (évidemment !) qui m’ont bien fait réfléchir cet été. La conférence a été suivie d’un atelier le lendemain (mon premier !) qui m’a permis de tester quelques techniques de l’éducation populaire travaillées avec Filipe de l’Engrenage et Franck du Pavé…

Merci à tous pour ces bons moments passés en votre compagnie !

Article d’Avant Garde le journal du Mouvement des Jeunes Communistes

EN DIRECT DE SAINT-AMANT-ROCHE-SAVINE

Rencontre avec Pauline Christophe

« L’art ne doit pas prendre le pas sur le politique« .

Hier soir, Pauline Christophe, institutrice de métier, est venue nous présenter sa « Conférence Gesticulée » appelée « En sortant de l’école ». Petite interview en 4 questions de la star de la soirée !

AG : Comment t’est venue l’idée de mettre en scène ton parcours d’instit et ta passion pour le théâtre?

Le déclic s’est produit lors de ma rencontre avec Franck Lepage et les « conférences gesticulées ». Cela m’a permis de me rendre compte que je pensais des choses sur l’école, sur mon métier, et que grâce à ce concept, j’avais le droit de les dire et en plus sur scène! La classe! J’alliais enfin théâtre et politique, ce que mon métier d’institutrice ne me permettait pas.

En 2010, Franck Lepage, le créateur du concept, a proposé à d’autres de faire comme lui et c’est là que j’ai rejoint la cause ; comme une trentaine d’autres personnes partout en France.

AG : Qui est Franck Lepage? Et comment définirais-tu le concept de « conférence gesticulée »?

F. Lepage est un ancien « animateur socio-culturel » qui depuis 2005 a lancé ce qu’on appelle « les conférences gesticulées ». Sa première conférence était une forte critique de la Culture « avec un gros Q » comme il aime à le dire! Le but de cette nouvelle forme d’expression, qui ne peut se définir que très mal par le mot spectacle, c’est le moyen d’allier expériences de vie et politique sur une scène. C’est d’après moi une des formes que peut prendre l’éducation populaire.

 

AG : Quels sont les messages que tu souhaites faire passer à travers ce spectacle?

Loin de démoraliser, je souhaite tout de même faire prendre conscience des réalités au sein de l’école. J’essaye de communiquer aux autres mon envie de lutter, et ce n’est que collectivement que cela peut se faire. L’outil « conférence gesticulée » est aussi fait pour que les spectateurs deviennent les futurs acteurs de leurs propres « gesticulations », c’est aussi un des buts de ma démarche.

 

AG : Pourquoi avoir accepté de venir jouer devant nous, qui ne sommes pas des professionnels de l’école?

Je joue, c’est vrai, principalement pour des personnes touchées par les questions de l’école (instits, parents…) parce qu’ils font plus souvent appel à moi, car touchés directement. Mais je considère que je dois jouer devant le maximum de personnes. Pour qu’une vraie lutte sur la question de l’école soit réalisable il faut qu’elle soit la plus large possible ; j’ai donc trouvé la proposition de venir à votre camp d’été très intéressante.

Laura P.

L’avis des spectateurs

Avant Garde a interrogé les délégués sur leurs impressions à l’issue de la conférence gesticulée de Pauline. C’est peu dire qu’elle ne les a pas laissés indifférents. « Les enseignants sous pression, les directeurs distants et dépassés, on les a vus toute l’année… » rigole une adhérente de la région parisienne. « C’est à la fois drôle et désespérant, l’administration scolaire est au bord de l’appel à l’aide, c’est devenu presque normal pour un jeune prof de galérer à faire cours les premières années » reprend-elle plus sérieuse, à l’image d’une conférence à l ’ humour  teinté de  gravité .

« On sent vraiment le désarroi que Pauline a connu, sa vocation cabossée par les obstacles de la hiérarchie, jusqu’au dégoût» nous explique un copain qui trouve pourtant des limites à l’exercice : « ce système de conférence gesticulée est une bonne idée mais ce serait dérangeant que tous les profs nous fassent un one-(wo)man show pour transmettre.»

Pour certains, Pauline a placé la bannière de l’engagement plus haut que celle de l’humour et cela peut poser souci : « Je m’attendais à plus didactique, cela manquait de suggestion. Elle nous présente cash un historique des réformes éducatives et ses prévisions font froid dans le dos mais c’est comme si on ne pouvait qu’être d’accord avec elle. Il y a des passages un peu brut, c’est psychologique, la militante prenait le pas sur la comédienne ». Cela dit, dans l’ensemble, les spectateurs ont souvent souri et beaucoup appris, apprécié la mise en scène, « le prof interprété comme un clown névrosé » ainsi que les incartades poétiques qui ont donné du souffle à la pièce.

« Dès l’entrée dans la salle, on est mis dans le bain et il y a des trouvailles géniales comme la lecture de poésie» dit un militant en référence aux passages de « La Crosse en l’air » de Prévert  qui ponctuent subtilement la conférence. « Le rythme était plutôt bon, c’était bizarre de la voir nous raconter des misères avec une telle pêche ! » En somme, la conférence gesticulée semble avoir plu à la majorité des spectateurs, « la forme a de l’avenir et la comédienne aussi » et nous pouvons remercier et encore applaudir Pauline pour sa bonne humeur et ses multiples talents.

Antoine

AG Camp d’été Juillet  2011 – page 10

http://www.jeunes-communistes.org/IMG/pdf/AG_camp_d_ete_2011_3_.pdf

Publicités
Cet article a été publié dans Critiques/Interviews, Tout ce qu'il faut savoir sur "En sortant de l'école". Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s