Rassemblement et grève dans l’éducation 93

Dans lHumanite du 6 septembre

2011 –  Rentrée impossible
Appel intersyndical départemental

Les 16 000 suppressions de postes sur le plan national ont des conséquences immédiates dans le département. Cela se traduit par l’augmentation de la précarité (recours aux contractuels, non reconduction de contrats AED, CUI…), l’accroissement des heures supplémentaires et des coupes massives dans les DHG pour la rentrée 2011. Les heures pour les élèves en difficultés et le nombre d’élèves par classe sont les principales victimes de ces réductions de moyens.

Tous les établissements reçus ces derniers mois à l’inspection académique ont eu la même réponse : « On décidera selon les inscriptions en juin s’il faut vous rajouter quelques heures ».

Le rectorat et l’inspection d’académie nient les spécificités de notre département et la hausse démographique et vaudraient imposer une nouvelle fois des heures supplémentaires que les collègues ne veulent pas.

C’est dès maintenant qu’il faut agir pour interpeller le pouvoir politique et obtenir une amélioration de cette rentrée !

Des limites maximales d’effectif sont appliquées depuis le mouvement de grève de 1998 pour répartir les moyens dans les collèges du département :

  • 25 élèves par classe pour les collèges non classés
  • 24 élèves pour les collèges classés en ZEP
  • 23 pour les établissements sensibles

Malgré les discours lénifiants de l’IA, ces engagements sont désormais caducs dans un nombre grandissant de collèges et ces chiffres seront dépassés.

Pas de rentrée si les limites d’effectif ne sont pas respectées ! L’application de la réforme des lycées entraîne, dans la moitié des lycées du département, des premières regroupant des élèves de deux filières sont mises en place, mettant gravement en danger les conditions d’enseignement. Evidemment, ces nouvelles premières seront à 35 élèves !

En parallèle, les dédoublements ne sont plus cadrés nationalement et les options facultatives sont laissées au choix des établissements. Avec la diminution des heures 93, les lycées vont proposer de moins en moins de choix aux élèves.

Pas de rentrée dans nos lycées dans ces conditions !

Comment accepter cette nouvelle dégradation des conditions de travail et d’étude dans le 93 ?

Les acquis du mouvement de grève de 98 sont grignotés d’année en année.

Dans l’unité, les organisations syndicales signataires CGT-Educ’action 93, SNES 93, SUD-Education 93 :

  • appellent tous les établissements à se réunir en Assemblée Générale le jour de la rentrée, à définir leurs revendications et à voter la grève dès le 8 Septembre pour obtenir les moyens nécessaires à la réussite de nos élèves,
  • appellent tous les établissements à envoyer des représentants mandatés à l’AG intersyndicale des établissements le lundi 5 septembre 2011 à la bourse du travail de Bobigny à 18h00,
  • appellent à un rassemblement devant l’inspection d’académie le 8 septembre pour porter les revendications.

Premiers signataires : CGT-Educ’action 93, SNES 93, SUD-Education 93

Publicités
Cet article a été publié dans Tout ce qu'il faut savoir sur l'Ecole. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s